On se connecte !

Culture & Découverte

La religion aide-t-elle à donner un sens à la vie ?

Avatar

Publié

le

Le terme religion peut s’entendre de différentes manières. Qu’est-ce qui fait qu’une religion est religion, et non pas philosophie ? La pratique, le dogme, les règles, les croyances ?

Le dictionnaire parle des deux, croyance et dogme, et y ajoute un lien de poids, celui de l’homme avec le sacré.
Mais qu’est-ce que le sacré ? Dieu ? Et qu’est-ce que Dieu ? Un être, un esprit, une force ? Est-ce ce que l’on appelle la foi ?

Freud, en 1913, comparait les religions primitives aussi à “l’enfance des peuples”, en miroir de l’enfance des humains. La religion serait-elle à l’origine de la civilisation ?
Je vous invite à lire l’excellent livre Sapiens de Yuval Noah Harari pour approfondir ce point.
Freud ne condamne pas la croyance religieuse. Il invite à la neutralité sur cette question.

D’autres, pourtant, s’inquiètent : la psychanalyse risque-t-elle de mettre fin à la croyance religieuse ?
La conscience peut-elle mûrir en restant attachée aux pensées magiques ?

La religion n’a-t-elle pas été créée par l’humain justement pour éviter de se poser trop de questions sur l’existence ? Était-ce pour éviter les guerres ? Pour maîtriser les pulsions archaïques des êtres ?

Nombre de personnes, notamment d’anciens criminels, disent avoir été “sauvées” par la découverte de la religion.
Aujourd’hui, beaucoup de petits délinquants sont “happés” par les discours extrémistes de certains prédicateurs.
Plutôt que la foi, la religion ne viendrait-elle pas ici faire office de cadre rassurant ? Car si je dois prier une ou cinq fois par jour, si je sais qu’une force supérieur me regarde lorsque je commets un pêché, il est tellement plus simple de ne pas avoir envie de transgresser, de tricher, de tromper, de faire mal…

Sur les questions existentielles, la religion apporte des réponses à ceux qui se posent des questions auxquelles nul ne peut répondre. Cela est évidemment très rassurant.
Je ne sais pas ce qu’il y a après la mort, et c’est angoissant. La religion me rassure, en me comptant de belles histoires de paradis.
La religion, tout en rassurant, ne jouerait-elle pas ainsi un jeu un peu malsain, en m’infantilisant ? À moins que je ne sois trop stupide pour comprendre qu’il s’agit là de réponses philosophiques, des métaphores, à prendre comme telles.

De fait, la religion aide certains à vivre mieux, à vivre plus heureux. Difficile de condamner la religion quand elle apporte du bien-être… jusqu’au moment où elle incite au mépris de l’autre.
Bref, tout est question de dosage !

Vous avez envie de réagir, de partager votre expérience ?
Laissez un commentaire ci-dessous, ou rejoignez-nous sur notre page Facebook !

Crédit photo : Igor Ovsyannykov – Unsplash

Poursuivre la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Publicité